Actualités

Partager sur :

Portrait du mois de décembre

06 décembre 2022 Portraits d'ancien
Vue 254 fois

Quel est ton cursus ?

J'ai intégré la promotion 2009 de Sup'Biotech en 3eme année en tant qu'admission parallèle. Avant, j'étais en Licence de Biologie à Jussieu. 

En parallèle de ma dernière année à Sup'Biotech, j'ai fait un master de biothérapies tissulaire, cellulaire et génique à l'université Paris 13.

J'ai ensuite fait ma thèse en Biologie dans le laboratoire de physiopathologie, cible et thérapies de la polyarthrite rhumatoïde. J'ai soutenu ma thèse en Novembre 2012. 

Quel est ton job actuel ?

Je suis actuellement Senior Scientist chez Oncopep, Inc dans le Massachusetts aux Etats-Unis.

Dis-nous ce que tu aimes dans ton travail ?

J'aime le travail à la paillasse, l'idée que peut être un jour je développerai un traitement qui permettra de sauver des patients atteints de cancer. Ce que j'aime dans mon travail c'est l'évolution des technologies, l'évolution des connaissances, comment le milieu évolue dans le bon sens pour permettre le développement de nouveaux traitements plus efficaces avec moins d'effets secondaires.

Quelle est ta Sup'Bio'touch au sein du monde professionnel ?

Ma Sup'Bio'touch c'est ma capacité d'adaptation et ma réactivité. Au cours des projets qu'on nous donnait et au cours de rush ou le temps était très limité, j'ai développé une capacité à réagir très rapidement. De plus, on nous a formés sur tous les sujets, c'est-à-dire que même lorsque l'on se destinait à la R&D, il y avait quand une partie de marketing, qui m'est maintenant très utile. 

J'ai été embauchée pour monter un nouveau laboratoire à partir de rien ce qui nécessite des relations avec les fournisseurs, de faire des budgets, de communiquer avec de potentiels futurs investisseurs. 

Un conseil pour nos étudiants ?

Mon conseil pour les élèves c'est de toujours rester passionné, de ne pas avoir peur de travailler dur. Et s'ils ne sont pas sûrs d'avoir les compétences, il faut quand même tenter sa chance car on ne sait jamais ce que peut faire la motivation.

Pour finir, une anecdote Sup'Biotech à raconter ?

Le premier rush qu'on a fait dans les locaux de Sup'Biotech. A cette époque, on faisait le rush sur place et on ne pouvait pas rentrer. Je vous laisse imaginer le bazar dans les salles de cours quand on a commencé à y installer des duvets pour faire une petite sieste :)




Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.